Contrairement à d’autres corps de métier, il n’existe pas réellement de prix moyen pour un reportage de mariage. En fonction de l’expérience de la personne, des prestations effectuées ou tout simplement de sa politique de prix, un même reportage peut ainsi fluctuer entre cinq cent euros et… plus de quatre mille euros.


Découvrez ci-dessous dix conseils pour pouvoir comparer efficacement les devis de plusieurs photographes de mariage… et faire le bon choix !


La durée du reportage

La durée du reportage est un facteur essentiel et impactera grandement sur votre satisfaction à la réception des photos. Quoi de plus frustrant que de n’avoir aucun cliché de la soirée alors que vous avez prévu de nombreuses animations, répété votre première danse ou encore prévu une magnifique pièce montée.


La durée d’une reportage de mariage varie généralement entre cinq et douze heures. Sachez par contre que certains professionnels refusent de couvrir l’intégralité de la journée de par la fatigue qu’engendre ce type de reportage. En effet contrairement aux idées reçues un reportage de mariage est extrêmement physique et épuisant, tant physiquement (courir entre deux lieux, s’accroupir pour obtenir le bon angle, déplacer le matériel…) qu’intellectuellement (nous parlons ici d’une concentration continue afin d’être sûr de ne pas rater de moments importants). Sachez par exemple que simplement transporter avec soi un appareil photo avec un flash de reportage et deux objectifs équivaut à cinq à six kilos de matériel !


Faites donc bien attention à vérifier la longueur effective du reportage, car deux photographes peuvent facturer le même montant pour des durées très différentes.

Le format de livraison des fichiers électroniques

Il y a-t-il des impressions de prévues, un album peut être ? Au-delà de cela, demandez-vous si vous souhaitez vraiment un album. Certaines personnes préfèrent tout simplement composer leur album elle-même, quitte à obtenir un résultat moins professionnel.


La gestion des droits d’auteur

Par défaut un artiste dispose des droits d’auteur sur les clichés réalisés mais accorde une autorisation à ses clients pour une utilisation des clichés dans un cadre privé. Vous devriez donc recevoir un ensemble de fichiers dans un format utilisable (JPEG par exemple) que vous pourrez diffuser ensuite auprès de vos amis/ invités, votre page Facebook, etc. n’hésitez pas à vérifier ce point avec le prestataire choisi, certains pouvant moduler leurs conditions à ce niveau.


Si vous décidez de faire une utilisation commerciale de vos photos, ceci sort du cadre traditionnel et peut supposer un paiement de droits d’auteur – vérifiez donc ce point dans ce cas.


Vérifier également si le prestataire prévoit de faire une utilisation de vos photos après le mariage, par exemple s’il prévoit de les publier sur son site internet, sa page Facebook voire sur certains supports de communication comme un dépliant de présentation. Votre droit à l’image vous permet de refuser si vous le souhaitez hormis en cas de stipulation express dans votre contrat, auquel cas le prestataire devra s’interdire ou en cesser toute utilisation.


La durée du reportage

Un reportage de mariage varie généralement de quatre heures pour les plus courts à douze heures pour une couverture de la journée entière. Les tarifs fluctuants grandement entre deux photographes, vous pourrez par exemple payer mille euros pour un reportage de cinq heures ou de douze heures !


A noter que la durée d’un reportage est généralement calculée en continu, c’est-à-dire sans interruption durant la journée. En effet le professionnel choisi est physiquement présent pour votre mariage même lorsqu’il n’est pas en action, et doit par extension être rémunéré pour l’ensemble du temps alloué à votre mariage.


Le travail de retouche

Normalement les images ne doivent jamais vous êtes livrées « bruts », c’est à dire sorties directement de l’appareil.


Malheureusement certains prestataires peu regardants peuvent vous livrer les fichiers sans aucune retouche et ce afin de gagner du temps et de pouvoir proposer un tarif moindre. Chez un professionnel sérieux, le temps de sélection et de retouche équivaut généralement au minimum au temps de reportage…autant vous dire que cette étape est absolument essentielle !


Il devrait normalement effectuer un certain nombre de tâches, notamment une phase de tri/ sélection, une phase de retouches globales, une étape de recadrage voir de création de versions en noir et blanc avec un logiciel tel que Camera Raw ou Lightroom. Dans certains cas le prestataire effectuera même des retouches plus conséquentes sur Photoshop. Vérifiez donc bien avec le prestataire lesquelles des tâches suivantes seront effectuées :
  • tri et sélection des fichiers : sans cette étape, vous recevrez un nombre indigeste de plusieurs centaines (voire plusieurs milliers !) de photos dont certaines seront quasiment identiques. Qui plus est certaines ne sont tous simplement pas présentables (mauvaise expression du visage, mauvaise lumière, angle peu flatteur). Le travail de post-traitement est également de s’assurer que l’ensemble de clichés livrés est « lisible » et agréable à parcourir. Ceci vous évitera notamment un sentiment de lassitude voire de frustration en parcourant vos images.
  • Retouches globales : cette étape est effectuée par lots, et non image par image. Il s’agit ici de s’assurer que le rendu global est satisfaisant et équilibré : balance des blancs, déformations dues à l’objectif utilisé
  • Recadrage et passage en noir et blanc : travail plus minutieux
  • Retouches spécifiques : il s’agit ici des « vraies » retouches photoshop telles que le grand public l’entend. Il s’agit par exemple de retirer des défauts de la peau, effacer un objet disgracieux (par exemple un poubelle située en arrière-plan), etc. Tous les studios n’effectuent pas ce travail de par son aspect chronophage.
Si le temps de retouche n’est pas mentionné dans votre devis, demandez au moins que celui-ci soit préciser par email. Il doit notamment vous indiquer le type de retouche qu’il prévoit, le nombre de fichiers sur lequel il prévoit de travailler, et le cas échéant l’utilisation ou non d’un logiciel de retouche professionnel.


Le nombre d’entretiens

Les entretiens préliminaires au mariage sont une étape essentielle puisqu’ils lui permettront de :
  • Bien cerner vos besoins
  • Lister précisément les différents lieux et préciser le planning avec vous afin d’être au bon endroit au bon moment
  • Préparer la prise de vue notamment en effectuant un repérage sur les différents lieux

La qualité et l’expérience du photographe

Comme de nombreux corps de métier, le photographe de mariage se base principalement sur son expérience afin de pouvoir s’adapter rapidement durant la journée. Assurez-vous donc que le prestataire choisi dispose d’une solide expérience (dix mariages à son actif semble un minimum raisonnable) et qu’il en effectue régulièrement. Quelques petites questions simples que vous pouvez donc lui poser :
  • Combien de mariages avez-vous effectués depuis le début de votre carrière ?
  • Combien de mariages avez-vous couverts sur les douze derniers mois ?
  • Pouvez-vous m’envoyer quelques exemples (galeries en ligne) de reportages complets que vous avez réalisés ?
  • Etc.

Résister à la tentation du reportage « pas cher »

Nous parlons ici d’images que vous conserverez toute votre vie, passerez à vos enfants et ne pourrez pas refaire. Même si la perspective de pouvoir économiser quelques centaines d’euros peut être séduisante nous vous conseillons de ne pas choisir cette personne uniquement sur ce critère. Un prix bas est même dans bien des cas un avertissement puisque les prestataires sérieux sont généralement très demandés et n’ont donc pas besoin de « casser les prix ».


Le nombre de visuels livrées

Le nombre de visuels n’est pas vraiment un critère en soi, même si paradoxalement il est à mon sens préférable de choisir un prestataire ne vous livrant qu’une nombre limité de clichés, plutôt qu’un vous proposant des milliers de clichés.


Il est courant de voir des studios proposant la livraison de sept cent photos ou plus pour un reportage d’une journée. Si l’intention est louable, ceci soulève à mon sens plusieurs problématique :
  • Pour produire 700 visuels, le reporter doit « mitrailler » durant la journée de reportage ; n’est-il pas préférable de réfléchir davantage à la composition, l’angle de prise de vue, les réglages de l’appareil, les couleurs, etc. plutôt que de penser en termes de volume ?
  • Traiter 700 images une fois le reportage effectué va supposer un temps de travail très conséquent qui devra soit vous être facturé (prix plus élevé) ou… ne sera tout simplement pas effectué, ce qui se ressentira dans les visuels finaux
  • Il me semble indigeste pour de nouveaux mariés de recevoir autant de photos… toute personne éprouve un sentiment de saturation après quelques centaines d’images, aura tendance les parcourir en diagonale, etc.
Pour prendre un exemple extrême mais représentatif, préférez-vous une vingtaine de portraits de couple excellentes que vous pourrez afficher chez vous et qui feront rêver vos invités, ou serez-vous satisfait avec une centaine de visuels peu inspirée et de qualité moyenne ?


A titre indicatif, nous livrons généralement aux environs de quatre cent à cinq cent clichés pour une journée complète de reportage (12 heures).


Le prix

En photographie de mariage comme dans beaucoup de domaine, un prix élevé n’est pas une garantie de qualité… loin de là ! Un prix élevé n’est pas forcément l’apanage des artistes de renom ou des spécialistes du mariage, et ce principalement pour deux raisons :
  • Il existe un effet d’homogénéisation des tarifs, c’est-à-dire que la plupart des prestataires essayent de proposer des prix se situant dans la même fourchette. Ainsi beaucoup de prestataire vont facturer aux environs de douze cent euros, simplement parce qu’il s’agit du prix que les clients s’attendent à payer
  • Certains non spécialistes du mariage ne sont pas habitués et perdent donc beaucoup de temps en post-traitement ou tout simplement ne veulent pas « se déplacer pour rien » et donc gonflent artificiellement leurs prix
  • Certaines prestataires peuvent également essayer de se positionner comme « premium » et donc pratiquent des prix plus élevés pour donner une impression de qualité à leur produit
A partir de là il est absolument essentiel de comparer les devis de photographes de mariage car le prix peut varier du simple au double pour un reportage identique.


Quelques conseils pour bien comparer les prix et tarifs pratiqués :
  • Si vous disposez d’un budget spécifique (par exemple en dessous de mille euros), identifiez les prestataires entrant dans votre fourchette de prix
  • comparez les prix en les mettant en perspective vis-à-vis des autres éléments essentiels compris dans les devis à savoir le temps de reportage, le nombre d’entretiens, le temps de retouche, etc. à partir de là essayer d’évaluer le cout horaire demandé par le prestataire
  • vérifiez les différentes options incluses dans votre contrat en plus de la livraison des photos au format électronique (JPEGs haute définition) : disposerez-vous d’un album, d’impressions papiers, de cartons de remerciement… si ceci est inclus par défaut, demandez au prestataire de vous donner une estimation sans les options ; de cette façon vous pourrez comparer chaque offre sur la base des même éléments (durée totale de travail, livraison JPEGS, prix)
Vous souhaitez obtenir un devis ? Contactez-nous dès à présent, nous vous répondrons sous 48 heures !